soma entre intervalos buy soma online ege sürücü kursu soma sınav sonuçları

precio tramadol con paracetamol tramadol 50 mg tramadol 50 mg instructions

online pharmacy no prescription needed soma soma drug questões soma dos termos de uma pa

valium dosage addiction diazepam 5mg best way to wean off valium

come smettere con xanax buy xanax xanax norepinephrine

phentermine aggression phentermine 37.5 mg phentermine suicidal ideation

buy zolpidem online Inglewood buy ambien purchase zolpidem Cape Coral

can ativan and tramadol be taken together cheap tramadol online tramadol scheduled narcotic

valium generation buy valium how long will valium show in urine

zolpidem Fort Lauderdale buy ambien online mixing adderall and ambien at the same time

Les bases de données en ligne

Les dépouillements des actes de l’État Civil ancien que nous avons effectués sont progressivement accessibles sur les différents systèmes d’interrogation nationaux par Internet.
Ils sont aussi disponibles sur papier (voir la page « Tables de dépouillements« ).

L’ensemble des dépouillements réalisés ne peut être encore sur internet, car les plus anciens doivent être adaptés pour être accessibles en « base de données », c’est-à-dire interrogeables de plusieurs manières. Par exemple, pour les mariages : la recherche peut alors se faire par l’un ou l’autre des époux ou par les deux ; il est possible de limiter l’interrogation dans le temps (entre les années 1730 et 1740 par ex.) ou à un département et/ou une paroisse/commune.

Ceci est particulièrement important pour limiter les résultats de la recherche à ce qui est vraiment utile, car tous les systèmes Internet sont « payants » au nombre d’acte demandés. Certains comme  Geneanet.org , Filae.com , se paient par un abonnement, tandis que GeneaBank se paie en « points » alloués par votre cercle (le nombre en est toujours limitépour éviter les « trafics »).

Dans ce qui suit, nous détaillerons le mode d’emploi et l’accès aux bases GeneaBank, les trois autres ayant des techniques d’interrogation dont l’emploi est détaillé sur leur site.

GeneaBankback to top

GeneaBank est un système de recherche d’actes d’état civil ancien sur Internet, regroupant les dépouillements d’un nombre important de cercles participants, qui ont mis en commun leurs dépouillements. Tous les membres d’un cercle participant peuvent avoir accès à l’ensemble de la base (82 millions d’actes à ce jour).
Lorsque l’on désire avoir accès aux détails d’un acte (lieu, date, filiations), on « paye » avec des « points ». Ceux-ci sont alloués gratuitement par votre cercle généalogique.

L’accès à la base globale permet de retrouver un couple parmi toutes les bases de GeneaBank, quelque soit le type d’actes. Elle comprend tous les couples contenus dans les dépouillements généalogiques : tant époux et épouses et que les parents ou anciens conjoints.
Dans le listing résultant de l’interrogation, attention à bien noter le type d’acte concerné : il est inutile de rechercher le mariage d’un couple dans la base « Mariages » de l’association concernée, si le couple est fait des parents d’un époux ou ou d’un nouveau-né. Il faudra alors rechercher les patronymes dans le champs « Recherche dans tous les champs » de la base concernée.
Vous pouvez choisir une recherche par « variants » (base de GeneaNet) ou par le biais de l’algorithme Double Metaphonie.

Il existe un autre mode d’accès direct vers les propres bases du CGHAV , qui évite de passer par les premières pages et de décliner deux fois « Nom d’utilisateur » et « Mot de passe »

Le système GeneaBank fonctionne par échange de points :

Le Cercle reçoit un point par acte déposé (par ex. le CGHAV a déposé 840.000 actes et a reçu le nombre équivalent de points).
Ces points sont distribués aux adhérents et leur permettent de « payer » les actes consultés (1 acte filiatif consulté = 1 « point »).
Le cercle qui a déposé cet acte est crédité de ce point qui s’ajoute à son capital initial. Chaque Association a donc intérêt à déposer le plus possible d’actes et que ceux ci soient le plus possible consultés

Chaque année, le CGHAV distribue à ses membres deux allocations semestrielles de points (en février et en juillet). Pour des raisons de gestion de ces points, ceux qui ne sont pas utilisés au cours d’une année sont annulés en février de l’année suivante et remplacés par les nouveaux de l’année en cours. Il n’y a donc pas de cumul d’une année sur l’autre.
Il n’y a pas non plus possibilité de transférer des points d’un utilisateur à l’autre.

La recherche « ponctuelle » d’un acte, que permet GeneaBank, comme c’est d’ailleurs le cas avec les systèmes payants, est extrêmement utile, car elle permet de retrouver et d’identifier la paroisse ou vivaient les ancêtres concernés par l’acte.

Cependant, elle ne remplace pas le travail personnel de « reconstruction » des familles que permet la consultation de tous les actes du village ou, mieux, du répertoire complet des actes d’une paroisse, lorsque celui-ci est bien fait. De ce point de vue l’utilisation d’une « table papier » est extrêmement utile, car l’interprétation d’un cerveau humain est toujours meilleure que celle d’un ordinateur

Les bases commercialesback to top

GeneaNet est une base de données commerciale (payante sur abonnement) où, en ce qui concerne le CGHAV, on trouvera les mêmes informations que sur GeneaBank.
Mais on peut trouver d’autres informations sur GeneaNet, en particulier des arbres généalogiques, publiés par leurs auteurs.
On notera seulement que, même si un dépouillement systématique des actes d’une paroisse/commune peut comporter des erreurs, une généalogie personnelle doit être totalement vérifiée avant d’être adoptée (dates et lieux des actes sont essentiels).

siteon7-eb78f www.genealogie.com/

Genealogie.com est un système commercial fonctionnant sur abonnement et qui offre, dans le cadre de l’abonnement un accès à certains dépouillements des cercles (dont certains du CGHAV), ainsi qu’à plein d’autres choses

 

 

Copyright © 2013. All Rights Reserved